Pascal Gallois – Grisey – Berio – Fujikura

Pascal Gallois – Grisey – Berio – Fujikura

Pascal Gallois - Stradivarius
Pascal Gallois – Stradivarius

Gérard Grisey (1946-1998) - Talea ou la machine aux herbes folles (1985-86)
Luciano Berio  (1925-2004) - Requies (1984) 
Prague Modern - Pascal Gallois
Dai Fujikura (1977*) - Concerto for bassoon (2012)
Pascal Gallois, Tokyo Metropolitan Symphony - Tatsuya Shimono (live)

Ce CD combine le bassoniste et le chef d’orchestre Pascal Gallois, soliste pour la création mondiale du concerto de Dai Fujikura et chef de son ensemble Prague Modern dans Grisey et Berio (Communiqué de presse ici).

Taela (coupure en latin)  de Gérard Grisey, pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano est une œuvre spectrale, mais dynamique, vivante, pleine de contrastes. Ici la présentation par l’auteur. Contraste entre une première partie très dynamique et une seconde, comme engendrée par la première, plus homophonique. Pascal Gallois y voit à juste titre une sorte de nouveau romantisme.

Requies de Luciano Berio pour orchestre de chambre (créée par Armin Jordan) est une pièce nostalgique, d’une couleur générale qui m’a fait penser à Rituel de Boulez. Malgré la précision nécessaire, Pascal gallois dirige ces pièces avec souplesse et fluidité, laissant les timbres pleinement s’épanouir.

Il créait à Tokyo le Concerto pour basson de Dai Fujikura en 2012. Cette œuvre explore les possibilités multiphoniques de l’instrument et les transmet à l’orchestre tout entier. De grandes vagues de cordes divisées accompagnent le discours souvent mélodique du soliste (difficile de ne pas penser au Sacre par moments…). Une œuvre chatoyante qui conclut un bien beau CD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.