Concert Musica Universalis – Théâtre musical – 7 mai 2015

Concert Musica Universalis – Théâtre musical – 7 mai 2015

Musica universalis
Musica universalis

On se répète volontiers : ceux qui en ont la possibilité ont bien tort de ne pas assister aux concerts de Musica Universalis donnés au Conservatoire Paul Dukas du 12e arrondissement (suggestion d’itinéraire pour la rentrée : métro Gare de Lyon, bus 29, et en 3 stations on est).

Kanako Abe concocte des programmes variés, originaux, toujours superbement interprétés. C’était encore le cas hier soir pour cette soirée consacrée au théâtre musical. Au programme :

  1. Alain Ridout (GB – 1934-1996) – Ferdinand le petit taureau pour violon et narration
  2. Maurizio Kagel (AR – 1931-2008) – Atem pour clarinette et acteurs
  3. Vinko Globokar (SI – *1934) – Toucher pour percussions
  4. Régis Campo – Rondo pour saxophone ténor
  5. Francesco Filidei (IT – *1973) – Esercizio di Pazzia pour 4 joueurs de ballons gonflables
  6. Motoharu Kawashima (JP – *1972) – cond.act / kon Takt / conte-raste IV pour violon, piano et deux acteurs

Quelques commentaires, cette session devant être probablement mise sur Youtube :

  1. Ridout : Une pièce très Histoire du soldat, humoristique, idéale pour un concert pour enfants, données superbement par Naaman Sluchin.
  2. Kagel : Présentation ici.  Dans la version d’hier soir un acteur ne cesse de briquer et d’explorer son trombone, un(e) autre monte et joue avec son instrument pendant qu’une clarinettiste – Ayui Mori – joue (et crie) de façons curieuses de son instrument (la clarinette dans son sweat shirt, la tête dans un boite en carton,  l’instrument entouré de papier aluminium…) avant finalement de s’effondrer.
  3. Globokar : Une percussionniste (virtuose Elisa Humanes) déclame un texte de Brecht sur Galilée en le ponctuant d’un jeu très varié d’instruments à percussion.
  4. Campo : Une pièce ici dans sa version saxophone solo ;pas vraiment du théâtre musical, mais une musique toujours aimable au sens fort du terme.
  5. Filidei : une chef d’orchestre et quatre joueurs de ballons… qui les frottent, les font siffler, les tapent et les font exploser… Le compositeur a réalisé une pièce du même style, mais avec partitions en lieu et place des ballons…
  6. Kawashima : une pièce humoristique avec deux chefs d’orchestre, l’un dirigeant un violoniste, l’autre un pianiste qui ne cesseront de se chamailler et même de se battre, avant que les 2 instrumentistes finissent par s’entendre très bien tous seuls.

Ne pas manquer la saison prochaine (qui comprendra notamment un hommage à Dutilleux). Musica Universalis

Les artistes d’hier soir :

Ayumi Mori, clarinette, clarinette,ballon
Carl-Emmanuel Fisbach, saxophone ténor, ballon
Naaman Sluchin, violon, narration
Mathieu Godefroy, ballon
Elisa Humanes, percussions, voix
Tetsuya Yamamoto, ballon
Kanako Abe, piano, direction

avec la participation de

Sophie Arama, comédienne
Sébastien Dalloni, comédien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.