Charles Koechlin par le quintette Syntonia

Charles Koechlin par le quintette Syntonia

Charles Koechlin par le quintette Syntonia
Charles Koechlin par le quintette Syntonia – Timpani

J’avais déjà eu l’occasion de dire tout le bien que je pensais de cet ensemble (cf.), notamment de l’excellent pianiste Romain David. Ils abordent ici Charles Koechlin, un CD venant s’ajouter à la longue liste de résurrections d’œuvres françaises oubliées que publie le label Timpani.
Le catalogue de Koechlin a plus de 200 numéros, et voici en quelque sorte une première mondiale : le quintette, terminé en 1921, ne sera créé qu’en 1934 et ce CD en propose une version entièrement révisée à partir de l’autographe.

Sonate pour violon

Dès l’entrée des deux instrumentistes on est saisi par un sentiment d’intimité poétique très prenant. Ce sera le cas tout au long de ces quatre mouvements au tempo mesuré (scherzo compris), avec en 3e mouvement un Andante qui est bien « nocturne, grave et (surtout) féerique ». Magnifique.

Quintette

Michel Fleury note : « Le Quintette pour piano et cordes est l’une des œuvres de Koechlin les plus profondes et les plus achevées. Il tire son inspiration d’une idée chère au musicien : celle de la résurrection après l’adversité, du triomphe de la vie et de la joie sur la douleur. »
Un premier mouvement très sombre, presque atonal, précède un Allegro presque belliqueux. Suit une sorte de pastorale consolatrice avant un final dynamique et joyeux.

Une très belle œuvre également, splendidement interprétée, il faut les citer tous : Romain David, Patrick Langot, Caroline Donin, Thibault Noally & Stéphanie Moraly.

À noter qu’un concert gratuit sera donné à l’occasion de la sortie du CD par l’ensemble à 16h & 18h le 10 septembre à Paris : cf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.