Olivier Messiaen et la technique de l’emprunt

:Éditions Symétrie – 2017 – 616 p. – 65 €

Encore un bien bel exemple des qualités éditoriales – forme et fond – des éditions Symétrie.
Les auteurs ont entrepris à partir des écrits de Messiaen et bien au-delà de dresser un inventaire des techniques d’emprunt d’Olivier Messiaen. Tout compositeur s’inspire consciemment ou inconsciemment des partitions anciennes ou contemporaines de ses collègues, je me rappelle ainsi dire à untel : “mais il y a du Roussel là !” : réponse : “ma fois peut-être bien”. A tel autre, “mais ces deux mesures, c’est repris de la Turangalîla !” : “ça jamais, je ne supporte pas cette œuvre !”.

On disait bien de Stravinsky qu’il était incapable de créer une mélodie de son cru… Pour Messiaen : “[…] (il) s’est forgé une technique d’emprunt, véritables méthode de composition irriguant toute sa production”. Cela me rappelle mes entretiens avec Christine Jolivet Erlih, la fille d’André Jolivet : “Symétrie doit éditer un ouvrage qui montrera tout ce que Messiaen doit à mon père”, ou bien une master classe de Jay Gottlieb qui montrait tous les emprunts faits à la Valse oubliée de Liszt, jusqu’à la Turangalîla

Les emprunts sont tellement nombreux et variés, traqués par les auteurs de l’ouvrage : chants hindous, chansons traditionnelles, jusqu’à pratiquement tous les compositeurs, Jolivet effectivement à leur tête…

Par exemple, L’Amen des anges des Visions de l’Amen avec des emprunts à Petit Poucet de Ravel, Cloches à travers les feuilles de Debussy ou une chanson russe… ou Turangalîla I  : Jolivet par deux fois, Le tombeau de Couperin, et.

Qu’il s’agisse de tournures mélodiques ou rythmiques, le tout est “transfiguré” par Messiaen pour devenir sa propre musique et intégré à son langage.

Un livre musicologique qui nécessite au moins de le poser sur le pupitre du piano pour comparer orignaux et transcriptions.

2 réflexions sur « Olivier Messiaen et la technique de l’emprunt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.