Louis Aubert par Stéphanie Moraly et Romain David

Un disque Azur

Louis Aubert (1877-1968) : on connaît peut-être son nom, mais qui sait qu’enfant il créera le Pie Jesu du Requiem de Fauré sous la direction de l’auteur (dont il deviendra l’élève) et qu’il fut le dédicataire et le créateur des Valses nobles et sentimentales de Ravel en 1911… Son œuvre est plutôt orientée vers la voix.

Romain David m’avait mentionné ce projet  d’enregistrement, mené avec la violoniste Stéphanie Moraly, qui mêle pièces pour violon et piano et pièces pour piano seul.

Les deux principales œuvres du CD sont la Sonate pour violon et piano (1926) et Sillages pour piano (1908-1912) (déjà enregistrés par exemple par Marie-Catherine Girod dans les années 1990). 
La Sonate pour violon et piano est nettement dans le “sillage” de Gabriel Fauré ; il s’agit sans doute d’une des belles sonates françaises pour violon et piano (Stéphanie Moraly a tenu une thèse sur le sujet), notamment un mouvement lent de toute beauté et un troisième mouvement plus Franckiste.  On constatera simplement que le Concerto de chambre de Berg date de 1925…

Sillages (Sur le rivage, Socorry, Dans la nuit) est un triptyque d’inspiration plus ravélienne que debussyste – on l’aurait rapproché à l’époque de Gaspard : s’il n’en a pas la flamboyance, il présente de grande qualité, d’abord une écriture permettant de dégager des atmosphères originales, souvent recueillies et comme émues. Le 2e aurait pu s’appeler Urrugne, puisqu’il cite la devise du cadran solaire de l’église Saint-Vincent de cette ville basque : “toutes blessent, la dernière tue” ; après un épisode en habanera, elle se termine sur un glas glaçant. Dans la nuit est à la fois lisztien et schumannien dans de très belles harmonies. On donne Gaspard à tire-larigot, on pourrait penser à donner ce triptyque plus souvent !
Les trois esquissses pour piano seul sont de charmantes pièces d’étude. Le CD est complété par de nombreuses pièces pour violon et piano, certaines inédites, toutes aussi charmantes qu’élégantes.

Un programme rare et très bien construit, investi par les deux comparses avec tout le talent qu’on leur connaît.

On peut trouver ce CD ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.