Les musiciens et la Grande guerre – Volume 34 – Orchestre

Editions Hortus

Ernest Bristow Farrar (1885-1918) - Heroïc Elegy op. 36
7'09 (1918)
Franck Bridge (1879-1949) - Lament for String Orchestra (1915)
Jean Cras (1879-1932) - Âmes d’Enfants (1918) 
Frederick Septimus Kelly (1881-1916) - Elegy for String Orchestra (1915) 
Jacques de La Presle (1888-1969) - Soir de Bataille (1918)
Orchestre Symphonique de l'Opéra de Toulon, dir. Pierre Dumoussaud

La notice de presse nous apprend qu’il s’agit de l’avant-denier numéro de cette imposante collection dédiée aux musiciens de la Grande guerre. C’est le premier volume avec uniquement des pièces symphoniques.

Il ne faut bien sûr pas confondre le britannique Ernest Bristow Farrar avec l’américaine Geraldine Farrar, actrice du muet et cantatrice, un temps amoureuse de Toscanini… L’Élégie de ce compositeur anglais bien oublié est une œuvre assez sombre, agréable, mais pas très inspirée. Le Lament de Bridge est dédié à une jeune fille morte dans le torpillage du Lusitania en 1915, à rapprocher de l’Élégie de Frederick Septimus Kelly dans le même esprit de désolation. Un peu de lumière avec les Âmes d’enfants que Jean Cras dédiera à ses filles, preuve d’un certain optimisme, avec une musique pleine de charme (vents). Enfin Soir de bataille Jacques de La Presle est un poème symphonique inédit, un peu dans la lignée de Dukas, en moins inspiré.

Un CD intéressant, notamment pour l’œuvre de Jean Cras, bien défendue par les interprètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.