Le Tombeau de Claude Debussy

Voilà une bonne question pour briller en société quand ce sera redevenu possible : Quel est le point commun entre Malipiero, Satie et Bartók?

C’est  en 1920 que Henry Prunières, directeur de la Revue musicale, sollicita ces compositeurs pour un numéro rendant hommage à Debussy : Béla Bartók, Paul Dukas, Manuel de Falla, Eugène Goossens, Gian Francesco Malipiero, Maurice Ravel, Albert Roussel, Erik Satie, Florent Schmitt et Igor Stravinsky.

Lui qui en mettait habituellement partout, Raoul Dufy aurait pu mettre au moins cette fois un drapeau français pour un hommage au cocardier Debussy…

Ce CD Naxos permet d’avoir un panorama complet des œuvres créées pour l’occasion, la plupart pour piano seul, sauf trois : un duo de Maurice Ravel pour violon et violoncelle, 1er mouvement de sa future Sonate pour violon et violoncelle ; Homenaje de Manuel de Falla, pour guitare et « À la mémoire de Claude Debussy – en souvenir d’une admirative et douce amitié de trente ans : Que me font ces vallons ? » d’Erik Satie, sur un poème de Lamartine, pour chant et piano.
Il s’agit d’interprétations d’origine israélienne autour du pianiste et compositeur Tomer Lev, qui signe d’ailleurs les interprétations les plus intéressantes, notamment dans les très belles pièces de Bartók, Malipiero et Roussel. À noter la présence également de la version orchestrale de la Symphonie d’instruments à vents et les deux versions, guitare et piano, de l’hommage de de Falla.

Un disque plus qu’intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.