Le quatuor Prazak – Franck – Dvorak

Litlle Tribeca, après avoir racheté le catalogue Praga Digitals, poursuit avec bonheur sous ce même label l’aventure discographique du quatuor Pražák, commencée il y maintenant plus de 40 ans (cf. disque Supraphon – 1981).
Le couplage est un peu curieux et il ne s’agit à mon avis d’une des meilleures versions du Quintette de Franck, c’est pour moi un peu appuyé aux cordes mais manquant un peu d’allant et un piano par trop réservé. Je préfère revenir à François / Bernède ou les Syntonia, malgré les mérites évidents de ce nouvel enregistrement.

Comme disait le fondateur de Praga Digitals, Pierre Barbier, dans ses critiques pour Diapason : « à ranger à Dvořák ».
Cet enregistrement du dernier quatuor à cordes Dvořák succède à leur précédent réalisé en 1999. La formation a suivi bien des avatars, et le seul membre restant de la formation d’origine, le grand altiste Josef Klusoň, me confirmait récemment la disparition de l’ex premier violon Pavel Hůla en décembre 2021. 

On retrouve d’ailleurs à peu près les même tempi et les mêmes qualités éminentes de timbre, d’homogénéité, d’accents, etc. qu’en 1999.

On attend avec impatience le prochain Pražák !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.