Éric Tanguy – Musique de chambre

La discographie d’Éric Tanguy ne cesse de se développer : un CD de musique de chambre et une anthologie orchestrale sont déjà parus ces deniers mois.

Il s’agit ici également d’une anthologie de musiques de chambres qu’Éric Tanguy a composées entre 1995 et 2019, anthologie enregistrée aux États-Unis et qui comporte :

  • pour instrument solo  : Quattro Intermezzi et Nouvelle étude, pour piano, Élégie pour violon et Invocation pour violoncelle.
  • pour duo : Sonate pour deux violons
  • une pièce vocale Le Lys et la lyre pour soprano et violoncelle
  • et enfin un Trio pour violon, violoncelle et piano.

J’allais écrire que pour moi le Trio et la Sonate pour deux violons étaient les chefs d’œuvre de cette anthologie, mais à la troisième écoute, ils ne me semblent pas être les seuls…

Le Trio d’abord, pièce d’un seul tenant, comme une variation continue qui ne vous lâche pas un seul instant tout en présentant des passages, notamment solistes d’une belle poésie.

La Sonate pour deux violons est en trois mouvements, tantôt élégiaque (II) ou échevelé (III).  Les Intermezzi font référence à ceux de Brahms, notamment le très apaisant 3e. Le 4e fait un peu « boogie », cousin de l’ostinato rythmique de la Nouvelle étude

Les deux pièces solos pour violon et pour violoncelle sont devenues déjà des classiques ; elles sont ici interprétées avec tout l’engagement voulu.

Autre première au disque (comme le Trio ou la Nouvelle étude), Le Lys et la lyre, dialogue entre une soprano et un violoncelle sur un poème de François Cheng. pièce volontairement simple et limpide.

Un très beau panorama de la musique de chambre d’Éric Tanguy, avec d’excellent interprètes, au premier rang desquels la violoncelliste Cecilia Tsan.

Un disque Navona records.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.