François Dumont à Gaveau – Disque Bach

François Dumont à Gaveau – Disque Bach

François Dumont à Gaveau - Disque Bach
François Dumont à Gaveau – Disque Bach – Artalinna

Bach - Capriccio sopra la lontananza del suo fratello dilettissimo en si bémol majeur, BWV 992
Mozart - Sonate K. 310 en la mineur
Bach - Chaconne pour violon seul, extrait de la Partita No. 2 BWV 1004 (trans. Busoni)
Concerto italien en fa majeur, BWV 971
Chopin - Sonate n°3 en si mineur op. 58

Salle Gaveau comble hier soir pour le récital de François Dumont consacré à Bach, Mozart et Chopin. Je ne connaissais pas ses enregistrements, sauf à avoir noté la qualité de son accompagnement dans un disque de sonates françaises avec Elsa Grether et bien apprécié sa Berceuse de Chopin dans une discographie de 130 versions.
Pour résumer en peu de mots mes impressions : on n’entend pas souvent un si beau son de piano – contrôle total du toucher et des dynamiques, et l’on entend rarement, notamment dans Chopin, aussi bien toutes les notes, tout est joué avec clarté, esprit, éloquence élégante, même si in fine on a été plus ébloui que complètement transporté.

Ce récital servait de promotion au 3e disque qu’il a publié quez Artalinna consacré à Bach (d’où la présence un peu incongrue de la 3e sonate de Chopin, qui figurait sur son 2e CD).
L’œuvre de jeunesse de Bach (narrative et à programme) m’a paru mieux rendue au disque ; sa sonate de Mozart, au superbe ciselé, manquait un peu de vie et de variété à mon goût : en fait j’ai eu l’impression qu’il s’est vraiment libéré à partir de la Chaconne suivie d’un Concerto italien aussi vivant que passionnant. Sa 3e sonate était magnifique, avec un cantabile discret et un largo magique.

Je reviens au CD : outre les œuvres données hier, on y trouve le Prélude et fugue en la mineur arrangé par Liszt, magnifique lui aussi de vie et d’articulation (oserais-je dire que je trouve son Bach plus vivant et prenant que celui de Perahia ?), la Suite anglaise n°3 (superbe Sarabande) et enfin la Chaconne (que cette fois j’ai apprécié encore plus en concert, mais c’est très prenant et la prise de son me semble rendre justice à la sonorité et au magnifique toucher de François Dumont).

Bref, un très grand pianiste et un disque Bach qui « vous parle ».

Sites : F. DumontArtalinna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.