Quatre musiciens – trois instruments

Oui, quatre instrumentistes pour trois instruments, puisqu’il s’agit de pièces pour violon, violoncelle et piano à quatre mains. Genre peu connu qui connu un certain succès au XIXe siècle.

Les musiciens nous proposent (outre une transcription de l’ouverture Ruy Blas de Mendelssohn) trois œuvres originales écrites pour cette formation, deux d’Hermann Berens (1826-1880) et une de Ferdinand Hummel (1855-1928) – à ne pas confondre avec Johann Nepomuk Hummel (1778–1837).

Hermann Berens fut un compositeur prolifique qui écrivité notamment quatre Gesellschafts-Quartett (« Quatuors mondains ») dont les troisième et quatrième figurent sur le présent enregistrement, tous les deux en quatre mouvements. Le troisième notamment est empli de dynamisme et de romantisme, avec des thèmes bien « troussés ».
Comme dans le quatrième, ce ne sont pas des œuvres révolutionnaires, mais fort bien construites et donnant effectivement  leur place aux quatre mains.

On sera également passionné par la Sérénade im Frühling de l’autre Hummel, œuvre délicieuse, presque vaporeuse parfois, d’une légèreté viennoise.

Enfin la transcription par l’arrangeur Carl Bruchard de l’ouverture Ruy Bals de Mendelssohn étonne par sa variété « orchestrale », la puissance et les contrastes qu’elle permet.

Plus qu’une découverte, une heure d’excellentes musiques interprétées par des musiciens aussi talentueux qu’engagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.