Olivier Calmel – Rites

De nombreux musiciens de qualité ont été réunis pour cette anthologie concertante d’Olivier Calmel (1974*) : le violoncelliste Xavier Phillips, les ensembles les Siècles et Scoring orchestra dirigés par Aurélien Azan Zielinski (actuellement chef associé à l’Orchestre de Bretagne), l’Orchestre à cordes de la Garde républicaine dirigé par Sébastien Billard et la Musique des gardiens de la paix dirigée par Gildas Harnois.

La musique d’Olivier Calmel est de caractère « néotonal », avec parfois des caractères de jazz et de musique de film, mais ce sont ses qualités d’orchestrateur et de rythmicien qui se voient mises en valeur dès Rite of Peace, symphonie concertante pour violoncelle et orchestre que joue brillamment Xavier Phillips. On y trouve des passages arabisants qui font immédiatement penser aux compositions « exotiques » d’un Lalo ou d’un Saint-Saëns, avec plus de syncopes.

La veine concertante se poursuit avec la Rhapsodie fantasmagorique sur Docteur Jekyll et M. Hyde pour saxophone alto, piano et orchestre à cordes (Frédérique Lagarde et Philippe Portejoie). Une pièce de style Concerto grosso qui fait parfois penser à Martinů, avec un très beau troisième mouvement onirique.

Call of Cthulhu est un concerto pour quatre cors et orchestre inspiré par le roman fantastique éponyme d’Howard Phillips Lovecraft. Une musique à caractère sidéral, en ébullition ou jazzy, les cors étant superbement sollicités tout du long.

Enfin Wood Music est cette fois un concerto pour quintette à vents et orchestre qui est en quelque sorte un hommage à la musique de John Williams, avec une fin de caractère répétitif.

J’ai passé un bon moment à écouter ces musiques à la fois savantes, vivantes et variées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.