Patrick Loiseleur – En noir et blanc

Patrick Loiseleur (1975*) est un compositeur original : il commence à cinq ans la pratique du piano et de l’alto, compose en autodidacte, obtient un Doctorat d’informatique avant de reprendre des études musicales à l’École Normale ; il cumule dorénavant activités de compositeur et d’ingénieur de recherche.

La présente anthologie propose « en noir et blanc » Triptyque pour deux pianos, 3 Études pour piano et, avec la couleur du violon, 8 Béatitudes pour violon et piano.

Le triptyque comprend Khronos, Thanatos et Eros. On peut écouter le premier ici, « combat des Dieux et des Titans ». On peut apprécier ici en concert, par les mêmes interprètes, l’impact de cette musique , toute en énergie mais aussi de délicatesse dans le passage central.

Les Études sont des pièces tout aussi passionnantes, en témoigne la deuxième « Quintes parallèles » avec quelques souvenirs debussystes. J’avais déjà été enchanté d’entendre Philippe Hattat dans Stockhausen ou Manoury, quel pianiste !

Le CD se termine avec les Béatitudes pour violon et piano.  Ces 8 pièces, parfois plus tonales, sont toutes très caractérisées et à mon avis très réussies. On y entend parfois Claude (5e) ou Johann Sebastian (8e). Il faut associer à Philipe Hattat les deux autres excellents interprètes : le pianiste Orlando Bass et la violoniste Rachel Koblyakov.

Un bien beau disque qui contredit les propos du compositeur : « les derniers soupirs de la musique occidentale en état de mort cérébrale »…

Un disque Triton.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.