Fanny Vicens – Nouvelles musiques et Variations Goldberg

Cela me rappelle un concert où, avec son partenaire Jean-Étienne Sotty, Fanny Vicens donnait des œuvres contemporaines entre autres de Régis Campo ou Juan Arroyo, mais aussi un arrangement de Petrouchka. Deux nouvelles parutions de cette virtuose du « piano à bretelles » (on est loin ici de cette image ‘musette’) illustrent son éclectisme : le premier ‘turn on, tune in, drop out’ propose sept compositions récentes, dont six dédiées à l’artiste, écrites pour accordéon (‘normal’ ou microtonal) et électronique. Le second, tout simplement les Variations Goldberg de Bach à l’accordéon seul (Fanny Vicens est également pianiste).

Le programme du 1er CD :

Aurélio Edler-Copes (1976-) - Cantiga
Pierre Jodlowski (1971-) - Something Out of Apocalypse
Mayu Hirano (1979-) - Instant suspendu
Carlos de Castellarnau (1977-) - Natura morta 
Jérôme Combier (1971-) - Ki-Ka-Po
Núria Giménez-Comas (1980-) - De L'intérieur
Alexandre Vert (?-) - Turn on, tune in, drop out

On passe d’un univers onirique (A. Edler-Copes, N. Giménez-Comas) au monde suspendu d’Hirano, au caractère nostalgique de la pièce de J. Combier, au ludisme de celle de C. de Castellarnau, aux mémoires du film Apocalypse de P. Jodlowski pour finir avec la pièce éponyme du CD de Vert, aux riches textures (mais sans la vidéo de la création). Ces quelques commentaires devraient suggérer la cohérence de ce panorama de l’accordéon contemporain emprunt d’un inventivité et d’une poésie sonore constantes.



Les Variations Goldberg ne paraîtront que le 18 février prochain. C’est une version assez troublante où l’on perd – un peu – en lisibilité polyphonique ce que l’on gagne – beaucoup – en chant. Autre aspect troublant : le fait de penser sans cesse à des sonorités d’orgue. Récemment, Thierry Escaich, qui joua des deux instruments dans sa jeunesse, me rappelait d’ailleurs les liens de parenté entre accordéon et harmonium. Mais pendant que j’écris ces mots, je suis pris par ce souffle acidulé d’un grand lyrisme et finalement d’une grande lisibilité ! Une performance à saluer.

Deux disques passionnants d’une grande artiste.

éOle Records
Paraty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.