Amanda Favier joue Stravinsky et Corigliano

La violoniste Amanda Favier a déjà publié plusieurs enregistrements, notamment des sonates avec Célimène Daudet. C’est son premier disque de concertos pour violon et elle a choisi du “néo” : le Concerto pour violon d’Igor Stravinsky et celui “The Red Violin” de John Carigliano.

Pour le Stravinsky, on a été épaté par l’élégance et la présence de la soliste qui mène tout son monde avec à la fois autorité et second degré. Dans le Capriccio final on peut préférer avoir un soupçon supplémentaire de présence et de carrure rythmique, mais c’est une très belle version.

On retrouve l’intonation pure et les belles couleurs instrumentales d’Amanda Favier dans le concerto “Red violin” de John Corigliano. Il s’agit en fait d’une musique de film que ce compositeur de maintenant 82 ans a écrite en mémoire de son père, ancien premier violon du New York Philharmonic. Cette œuvre avait d’ailleurs reçu en 1999 l’Oscar de la meilleur musique de film. Comme pour The Ghost of Versailles que l’on a vu récemment à l’Opéra royal de Versailles, on retrouve les qualités d’orchestrateur de ce compositeur, avec ici une très belle écriture pour le violon mettant bien en valeur l’instrument. Ce concerto a déjà fait l’objet de quelques enregistrements. Très belle prestation de l’Orchestre Philharmonique royal (décidément) de Liège dirigé par Adrien Perruchon.

Un très beau disque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.