Alexandra Lescure – Scarlatti – Royer

Tempi modérés, ampleur et chaleur sonores, voilà un disque qui n’est pas pour les amateurs de lectures « historiquement informées ». Le CD propose une alternance de sonates de Scarlatti, et chose bien plus rare au piano, des pièces de Joseph-Nicolas-Pancrace Royer, constituées parfois de transcriptions d’opéras.
Il se dégage de ce disque une poésie à la fois intime et prenante. Cela est dû encore  une fois aux tempi, mais aussi au toucher moelleux et chantant de la pianiste Alexandra Lescure ainsi qu’à des lectures à la fois concentrées et rêveuses.

C’est donc plus à la rêverie qu’à l’extase que nous convie ce très beau disque.

Un disque Calliope.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.