Récital Vadym Kholodenko à Gaveau

Programme :
Tchaïkovski - Grande Sonate en sol majeur op. 37
Rachmaninov - Prélude op. 3 n° 2, Préludes op. 23 n° 4, 6, 2, 5, 8 & 7 
Scriabine - Sonate n° 5 op. 53, Poème satanique op. 36

J’y allais ce soir un peu mitigé – la pianiste Suzanne Bartal me disait “c’est un grand”, le compositeur Régis Campo me souhaitait “bon courage” apprenant la programmation de la Sonate de Tchaïkovski…

Les deux avaient raison… (ce récital sera diffusé sur France-Mu le 28 janvier prochain à 20h00). 

La Sonate donc : un 1er mouvement un peu poussif qui, à l’instar par exemple de son Album d’enfants, se cherche des carrures schumanniennes, un andante tout en nuances mais un peu fade, un scherzo façon Mendelssohn mais un peu mièvre et sans grand allant, le finale apportait un peu plus d’élan et de fantaisie. Bref tant de qualités pianistiques déployées pour une œuvre finalement de second rayon.

Suivaient des préludes de Rachmaninov très bien agencés où toutes les qualités de Vadym Kholodenko pouvaient se déployer à loisir sur son très beau Fazioli, du  célèbre op. 23 n°2 au redoutable op. 23 n°8.

Le clou de la soirée était sans conteste la Cinquième sonate de Scriabine, une de ses plus belles œuvres ; je ne l’avais jamais entendu si bien jouée en concert : des climats, alacrité, tension, relief, magnifique toucher (et quel’qu’un qui sait jouer piano) , passant de la fougue à l’éther…
Pour finir le curieux et court Poème satanique op. 36 ; pièce légère qui débute par des harmonies ravéliennes (BarqueGaspard) qui date de 1903.

Grand succès dans une salle pleine. Vous pourrez donc commencer l’écoute à 20h30…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.