Petites pièces russes pour piano – Pfaff – Yeritsyan – Deluze

Deux récentes parutions de musiques russes pour piano et une plus ancienne que Christoph Deluze m’avait adressé à l’époque et qui était resté sur mon étagère depuis des années.

Le disque de Tristan Pfaff :
Dimitri Kabalesky – Cinq variations faciles opus 51 (1952) – Trente pièces pour enfants (1937-38)
Aram Khatchaturian – Album pour la jeunesse I & II (1947, 1965)

Le disque de Varduhi Yeritsyan :
Aram Khachaturian – Album pour la jeunesse I
Serguei Prokofiev – Musique pour enfants, Op.65 (1935)
Piotr Tchaikovsky – Album pour les enfants, Op.39 (1878)

Le disque de Christoph Deluze :
Dimitri Kabalesky – Préludes (1944)

Tristan Pfaff

Dimitri Kabalesky : Les cinq variations faciles heurtent un peu par leur facilité justement. Les trente pièces pour enfants aux titres évocateurs sont plus délicieuses et demandent plus de doigts. Pour les apprentis fainéants, il y a une petite valse qui dure 27″… Des pièces pleines de vie, tendrement poétiques ou malicieuses, un peu squelettiques parfois.

Aram Khachaturian : Ces 20 pièces pour enfants en deux recueils ont pour moi plus de chaleur, d’harmonies ; les pièces rapides me font toujours penser lointainement à Nino Rota… Tout cela est très bien joué, de façon très précise et sans problème technique, on s’en doute. Un disque Ad Vitam.

Varduhi Yeritsyan

On retrouve ici le 1er album pour enfant de Khachaturian, et, outre Prokofiev, le célèbre Album pour les enfants de Tchaikovsky. Le 1er cahier de l’Album pour la jeunesse est plus caractérisé que la version précédente, avec plus d’empathie et de chaleur.
Les pièces pour enfants de Prokofiev font montre de la même créativité et diversité, tant au niveau des tempi, des ambiances que des problèmes techniques à surmonter. Quel plaisir physique et auditif pour les apprentis que toutes ces courtes pièces.
On retrouve la même musicalité de la pianiste dans l’Album si schumanien de Tchaikovsky, une version au niveau de celle d’Elena Bashkirova. Une réussite.


Christoph Deluze

Christoph Deluze est un artiste orignal, mi pianiste mi-médecin (interview 2013). Il a publié des enregistrements de musique russe (Cui, Scriabine…) et proposait ici les cinq Préludes op. 5 et les 24 Préludes op. 38. Ces Préludes ne sont pas du niveau de Chopin ou Debussy, mais ce sont des pièces courtes et souvent charmantes qui méritent le détour ; idéales pour pianistes en manque de bis… Interprétation aussi sensible que concentrée pour cette belle promenade musicale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.