Patrick Langot – L’Art du prélude

Klarthe

C’est le premier CD solo du violoncelliste Patrick Langot que je commente, après notamment sa participation à deux très beaux enregistrements  : Koechlin chez Timpani et Ginastera chez le même éditeur.
“Préludes et ricercari” : 7 Ricercari de Domenico Gabrielli (1659-1690) sont intercalés avec les 10 préludes de Sofia Gubaidulina (1931*) – Le CD se termine avec les préludes des six suites de Bach, après, en guise de clin d’œil, une création : le Postlude de Benoît Menut (1977*).

Patrick Langot est un violoncelliste rompu à tous les répertoires – il utilise ici trois instruments différents, dont deux montés en boyaux. D’un caractère moins polyphonique que les Suites de Bach écrites plus de trente ans plus tard, les Ricercari font partie des premières pièces importantes écrites pour le nouvel instrument d’alors – dérivé du violone, ou basse de violon : il s’émancipe de son rôle de basse continue. Si ces sept pièces sont assez variées, tant dans leurs durées que dans leurs humeurs, ce fut une excellente idée de les entremêler avec les dix préludes de Gubaidulina afin d’éviter toute monotonie. Ces derniers s’intègrent de façon surprenante aux pièces de Gabrielli, sans doute à cause de leur inventivité, de leur liberté. Tout au long des 17 pièces, on a l’impression d’être devant un personnage nous délivrant d’intimes confessions.

Belle idée de présenter à la suite les préludes des six suites de Bach dans le même style que les Ricercare de Gabrielli. Splendide son du violoncelle de 1700 utilisé (graves somptueux) – sauf pour le dernier, une copie semble-t-il, plus aigu. Quel bonheur d’élocution, dès le début de celui de la Suite n°1.

Enfin, la création mondiale du Postlude de Benoît Menut, pièce de 8′ inspirée par le reste du programme de ce CD, elle réussit à rappeler l’esthétique des pièces anciennes du CD dans un langage contemporain.

Un grand bravo à l’art de notre violoncelliste pour un programme aussi original que réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.