Nouveautés octobre 2018 – 4 – Buxtehude – Duphly

Disque Triton
Disque Triton
Buxtehude par Jacques Pichard

La ville de Nanterre est plus connue pour son université ou sa préfecture que pour sa cathédrale ! Son orgue a été rénové récemment et c’est son titulaire, Jacques Pichard, qui nous propose ce CD autour de Dietrich Buxtehude (1637-1707), convoquant également Johann Sebastian Bach, Nicolaus Bruhns, Georg Böhm, et Johann Gottfried Walther ainsi que Cécile Côte, soprano et Saskia Salembier, mezzo-soprano, pour un chant funèbre, Klagled (que Google traduit par ‘jérémiade’…) et des extraits d’une cantate de Bruhns.
Il paraît que l’acoustique de la cathédrale est impossible, cela m’a paru pourtant très bien enregistré, l’orgue a de bien belles sonorités. Il se dégage toujours des pièces d’orgue allemandes de cette époque une grande sérénité et Jacques Pichard semble trouver toujours le ton juste.
A noter qu’il est aussi compositeur, ici joué par une grande spécialiste de l’orgue contemporain, Pascale Rouet :


Duphly par Violaine Cochard

Voilà un disque de clavecin fort agréable, mêlant des pièces de Forqueray, Royer, Balbastre et Dandrieu à neuf pièces de Jacques Duply (du Phly) (1715-1789).  Il meurt à la Révolution, c’est l’époque de la mort de la littérature de clavecin et celle de nombreux instruments d’ailleurs. On peut préférer les musiques des Couperin ou de Rameau, mais ce sont des musiques agréables, mélodiques – mais souvent à deux voix – et élégantes.
Comme souvent la prise de son n’est pas fidèle au niveau sonore réel de l’instrument : on a un niveau dynamique presque équivalent au précédent disque d’orgue et on a l’impression que deux micros ont été placés au dessus de la tête de la claveciniste donnant une image stéréo étalée du clavier, mais celui-ci sonne ainsi superbement. Violaine Cochard donne une interprétation aussi vivante que maîtrisée. Pas de lien vers le site muso qui demande d’installer Flash Player (ça existe encore…).
Ci-dessous une vidéo inattendue d’un duo clavecin / piano (j’imagine les difficultés d’accorder les deux…) avec Violaine Cochard :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.