Le retour du cristal Baschet

Triton

Ce disque est dédié à des œuvres récentes et inédites du compositeur néerlandais John Sernee, dont le livret ne nous apprend rien, le web guère plus d’ailleurs.
Trois pièces : Sunflowers pour flûte, violon, alto et violoncelle, Huit poèmes de Charles Baudelaire pour voix (soprano + contre-ténor), violoncelle et cristal Baschet et Trois discussions pour piano et violoncelle.
Interprètes ! Christel Rayneau, flûte – Nathaëlle Marie, violon – Vinciane Béranger, alto – Christophe Beau, violoncelle – Valérie Guillorit, soprano – Sébastien Fournier, contre-ténor – Michel Deneuve, cristal Baschet – Carine Zarifian, piano.

Sunflowers, à cause de la formation, mais pas seulement, fait penser à André Caplet. Comme pour les Trois discussions, une musique tonale, agréable mais un peu compassée. L’intérêt du disque vient des Huit poèmes pour voix, violoncelle et le cristal Baschet. Quésaco ?

Il s’agit d’un instrument un peu dans la lignée des Ondes Martenot et du Thérémine, qui sont un peu tombés en désuétude – encore que mon petit doigt me dit que Régis Campo vient de composer un concerto pour cet instrument… La différence est que le cristal Baschet ne fait pas appel à l’électronique. 
La même atmosphère imprègne ces pages vocales, avec une alliance réussie entre cet instrument et le violoncelle. Excellents interprètes.

Ici le “cristalliste” (?) Michel Deneuve :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.