Le retour du cristal Baschet

Triton

Ce disque est dédié à des œuvres récentes et inédites du compositeur néerlandais John Sernee, dont le livret ne nous apprend rien, le web guère plus d’ailleurs.
Trois pièces : Sunflowers pour flûte, violon, alto et violoncelle, Huit poèmes de Charles Baudelaire pour voix (soprano + contre-ténor), violoncelle et cristal Baschet et Trois discussions pour piano et violoncelle.
Interprètes ! Christel Rayneau, flûte – Nathaëlle Marie, violon – Vinciane Béranger, alto – Christophe Beau, violoncelle – Valérie Guillorit, soprano – Sébastien Fournier, contre-ténor – Michel Deneuve, cristal Baschet – Carine Zarifian, piano.

Sunflowers, à cause de la formation, mais pas seulement, fait penser à André Caplet. Comme pour les Trois discussions, une musique tonale, agréable mais un peu compassée. L’intérêt du disque vient des Huit poèmes pour voix, violoncelle et le cristal Baschet. Quésaco ?

Il s’agit d’un instrument un peu dans la lignée des Ondes Martenot et du Thérémine, qui sont un peu tombés en désuétude – encore que mon petit doigt me dit que Régis Campo vient de composer un concerto pour cet instrument… La différence est que le cristal Baschet ne fait pas appel à l’électronique. 
La même atmosphère imprègne ces pages vocales, avec une alliance réussie entre cet instrument et le violoncelle. Excellents interprètes.

Ici le “cristalliste” (?) Michel Deneuve :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.