Découvrir Eugène Anthiome

Une découverte – Il n’existait quasiment aucun enregistrement de la musique d’Eugène Anthiome (1836-1916 – qui eut notamment un certain Ravel dans sa classe de piano), si ce n’est deux mélodies – Papillon bleu et Mignonne, puisque c’est l’automne – dans un récital du baryton Wolfgang Holzmair. Cette anthologie due à l’Ensemble contrastes propose un mélange de mélodies et de pièces de musique de chambre (un grand trio pour violon, violoncelle et piano et une fantaisie pour violon et piano).

La pièce maîtresse du CD, ce trio, est une œuvre très plaisante, à la carrure assez germanique et présentant de belles tournures mélodiques ; elle est jouée avec entrain et esprit par Arnaud Thorette au violon, Antoine Pierlot au violoncelle et Johan Farjot au piano. La Fantaisie, peut-être une peu salonnarde, est une pièce charmante ; elle  pourrait constituer une pièce de choix pour un bis de récital.

C’est la mezzo-soprano Ambroisine Bré qui les rejoint pour cinq mélodies d’un grand charme, notamment Papillon bleu et Chemin creux et l’entêtante Emina ma belle avec violon et piano.

Une réussite que cette exhumation, au service d’une musique non pas désuète, mais limpide et attachante. FNAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.