Paul Dukas : Écrits sur la musique Vol. 1, Le théâtre lyrique

Rassemblés par la musicologue Paule Ritaine, ce livre rassemble les écrits sur la musique du compositeur Paul Dukas (1865-1935) consacrés au théâtre lyrique. Après Berlioz, les compositeurs de l’époque : Saint-Saëns, Fauré, Debussy…  se prêtaient à cet exercice d’abord pour des raisons financières, ce que l’on a du mal à imaginer aujourd’hui.

Le présent ouvrage présente dans une première partie des chroniques sur des sujets généraux relatifs à l’Opéra, la deuxième des chroniques de représentations d’opéras ou de ballets.

Ces textes sont souvent assez longs, parfois d’une ironie aussi lapidaire que stylée, toujours avec une écriture aussi alerte qu’érudite et agréable. Dans la première partie, les considérations sur évolution de l’opéra mettent en avant son admiration pour la révolution wagnérienne. Gluck, Mozart, Beethoven et Wagner (notamment Tristan) : c’est par rapport aux œuvres lyriques de ces compositeurs que les autres seront jugées.

Les véristes (et Puccini) en prennent pour leur grade, l’auteur préfère cent fois Aida ou Falstaff à Ottello. Les chroniques de concerts valent plus par les considérations plus générales que l’auteur en tire que par des considérations de technique musicale auxquelles on aurait pu s’attendre.

Quelques extraits pour mettre l’eau à la bouche ou plutôt les lignes à l’œil :
“La devise de l’opéra était tout pour le public, œuvres et interprètes. Wagner prend la devise opposée : tout pour l’œuvre, interprètes et public”.
“Mais si de ces deux éléments de beauté, l’intérêt et l’émotion, on vient à nous en retirer un, ne préférerons-nous pas toujours être émus qu’intéressés ?”
À propos de Pelléas : “Il vient d’arriver à M. Albert Carré, Directeur de l’Opéra-Comique, une bien singulière aventure : il a joué un chef-d’œuvre” ou “Ce sont les siennes [à Debussy], l’harmonie notamment, à propos de laquelle on a crié à la violation perpétuelle des règles, alors qu’elle n’est que la géniale extension des principes”.

La sélection opérée nous a paru pertinente, variée (de Montsigny ou Rameau aux Noces ou à Roussel) et on attend avec impatience le deuxième volume consacré aux chroniques de concert.

“Paul Dukas – Écrits sur la musique – Vol. 1 : le théâtre lyrique” – Éditions Aedam musicae – 2019 -339 p. – 30 e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.