Matthieu Stefanelli – Chroma


Un disque Paraty

Première anthologie d’un compositeur niçois de 35 ans. Elle comporte un Concerto pour piano et orchestre de chambre “Chroma”, un quintette pour piano et quatuor à cordes “Syn-phone ou Apparitions célestes” et 3 recueils de pièces pour piano : 5 Exordes, 7 ombres chinoises et 4 Illusions

Si Matthieu Stefanelli se réclame volontiers de la musique de Dutilleux, il déclare également de nombreuses autres influences, comme, m’a-t-il semblé, celle de Régis Campo dans son concerto (3e mouvement notamment). Pianiste professionnel lui-même, il n’a aucun mal à assurer la partie soliste, il envisageait d’ailleurs de la diriger du piano.
Le premier mouvement Ritournelle est sous forme de refrain avec une cadence virtuose, d’une couleur que l’on pourrait qualifier mais avec des passages oniriques. Le 2e mouvement Romance fait plus allusion à un mouvement lent de concerto romantique, mouvement doux aux belles couleurs de piano. Le dernier mouvement, Rhapsodie est d’un rythme entraînant. Une très belle œuvre, attachante et facile d’accès.

Syn-phone ou Apparitions célestes est une pièce plus contemplative, une sorte de nocturne où semble régner une teinte bleue toute dutilleuse…

Suivent trois recueils de pièces pour piano. 
Cinq exordes rendent hommage à Olivier Messiaen, Philippe Hersant, Alfred Schnittke, Einojuhani Rautavaara et Magnus Lindberg. Des pièces faciles d’écoutes colorées, notamment la liquide 4e “Aurore boréale”.
Les 7 ombres chinoises (7 études pantomimes) sont des études pianistiques de difficulté croissante (très beaux accords et sonorités de la 4e “Joueur de gamelan et superbe côté Scarbo de la 7e).
Enfin, 4 Illusions rend également hommage à des compositeurs : Maurice Ohana (rappelons le superbe disque des Préludes par Jean-Claude Pennetier [1974 !]), Witold Lutoslawski, Toru Takemitsu et Henri Dutilleux. 

On pourrait penser qu’avec toutes ces références à des maîtres du passé, la musique de Matthieu Stefanelli est impersonnelle ; il n’en est rien, il développe un style propre et, au-delà des aspects techniques, propose une musique très évocatrice. Un compositeur à suivre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.