Consortium de cinq orchestres régionaux au bénéfice de la création

De g. à d. : Guillaume Hébert, Orchestre symphonique de Mulhouse – Alexis Labat , Orchestre national Avignon – Provence – Jean-Marie Blanchard, Orchestre national de Cannes – Marc Feldman, Orchestre national de Bretagne – Pierre Brouchoud, Orchestre de Picardie – Estelle Lowry, La Maison de la musique contemporaine

On disait souvent à propos du chef d’orchestre Leopold Stokowski qu’il était le roi des premières mais ne donnait jamais de seconde… C’est un peu le cas des créations contemporaines : après la création, la partition va souvent rejoindre un placard.

Ces cinq orchestres ont décidé de fonder un consortium  (« le consortium créatif ») – non une personnalité morale, mais une association de fait basée sur une confiance commune – afin de produire dans chacune des cinq régions la création commandée par l’un ou plusieurs d’entre eux.

L’objectif est donc de diffuser des œuvres nouvelles écrites pour des formations « Mozart » et chercher à rémunérer les commandes avec une rémunération décente. Initiative d’autant plus louable qu’il y finalement d’œuvres contemporaines écrites pour ce type de formation. Le consortium passera commande d’une œuvre chacune des cinq prochaines années : à tour de rôle, chaque orchestre deviendra porteur d’un projet musical et en assurera la création, laquelle sera ensuite reprise par les autres membres. Le consortium pourra s’élargir à d’autres formations, ponctuellement ou de façon plus prenne.

Les premières œuvres ont été commandées, notamment à Michaël Levinas : son Concerto pour violoncelle sera créé à Avignon en juin 2022 avant d’être repris en octobre à Rennes, puis en décembre à Cannes. 

Une heureuse initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.