François Sarhan – La vérité sur le château de Chamboord

François Sarhan – La vérité sur le château de Chamboord

François Sarhan - La vérité sur le château de Chamboord
François Sarhan – La vérité sur le château de Chamboord

L’iconoclaste François Sarhan a encore frappé en s’attaquant à notre plus illustre « François » (pas le Mitt. ni le Holl., le 1er!) ou plutôt à son château. Ce F. 1er l’a bien cherché en construisant, après son fameux 1515, cette demeure d’une splendide inutilité au cœur de la Sologne – et le Domaine national de Chambord également, en invitant pour 3 mois ce Monsieur en résidence.

On retrouve bien chez F. S. sa volonté de transgresser les codes, tout en les respectant secrètement et en apportant à son ouvrage tout le sérieux possible. Cet ouvrage vient conclure cette résidence qui se traduisit notamment par une animation du lieu encore visible jusqu’à fin août – résumé vidéo ici (vivement une résidence prochaine au Sacré-Cœur !).

La première impression que l’on ressent lors que l’on voit le bâtiment pour la première fois est qu’il s’agit d’un mirage, ou que cette chose doit avoir sa vie propre, un peu cette sensation que l’on a en parcourant les jardins du château de Vaux-le-Vicomte grâce aux effets de perspective de Le Nôtre :vaux4Dès lors la tentation est grande d’imaginer le début de cette histoire : l’échouage en un lieu improbable d’un château errant. S’en suivent des histoires surréalistes à partir du ressenti de l’artiste sur les défauts -attachants- de la grande bâtisse. Je recommande particulièrement la Comtesse de Filigrade et les plats sonores d’Agustus Trombone, le cuisinier du prince Poucrasse. On sent bien qu’avant l’arrivée de François Sarhan, la musique n’était guère à l’honneur au château…

Une visite délicieusement déjantée, complétée de sa traduction anglaise : « The truth about the château de Chaambord »… Pour acquérir cet ouvrage, il faut semble-t-il s’adresser au domaine de Chambord.

Site de François Sarhan.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.