William Byrd – Jean-Luc Ho

William Byrd (ca1540 – 1623) – « Walsingham » – Jean-Luc Ho

William Byrd - Jean-Luc Ho
William Byrd – Jean-Luc Ho – Encelade

William Byrd eut sans doute en temps que compositeur et organiste une place en Angleterre semblable à celle de Frescobaldi à la même époque en Italie.

Ce récital de Jean-Luc Ho se répartit entre pièces jouées au clavecin et d’autres jouées à l’orgue de l’abbaye de Saint-Amand-de-Boixe (Charente).

boixe

Basé sur le fameux orgue de Saint-Laurent d’Alkmaar (Pays-Bas – 1511),  le son curieux et prenant de l’instrument vient du fait qu’il s’agit d’un accord mésotonique (on a parfois l’impression que c’est peu « faux »). Je suis en train de préparer une revue des enregistrements de la Musique pour cordes, percussions et célesta de Bartok, avec nombre d’or, écriture en écrevisse et tutti quanti : c’est pourtant autrement plus compliqué de comprendre les différentes mises en œuvre des lois musicales de Pythagore… Cf.
J’ai une préférence pour les pièces jouées à l’orgue, mais le clavecin est ici capté à bonne distance : j’avoue par exemple préférer l’hexacorde Ut re mi fa sol la à l’orgue comme ici plutôt qu’au clavecin, comme le fit par exemple Gustav Leonhardt.

Ces pièces, en général à variations, dégagent dans cette interprétation une sorte de « pompe intime » si je peux dire, un climat attachant qui fait que l’on y revient bien volontiers. (2 extraits sur le site de l’éditeur – lien sous l’image du CD). Et il y a le fameux My Lady Nevell’s Ground.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.