Vadim Gluzman – Sergei Prokofiev

Vadim Gluzman – Sergei Prokofiev

Vadim Gluzman - Prokofiev
Vadim Gluzman – Prokofiev

Concerto pour violon n°1 - Concerto pour violon n°2 - Estonian National Symphony Orchestra - Neeme Järvi
Sonate pour violon seul.

Encore un magnifique violoniste peu connu en France, à l’instar d’un Kolja Blacher par example. Né en 1973, Vadim Gluzman s’intéresse aussi au répertoire contemporain : il aura ainsi créé cette saison des œuvres d’Elena Firsova et de Sofia Gubaidulina.

Son jeu sur son Stradivarius est solaire, chantant sans affect, d’une justesse d’intonation sans faille, d’une assurance et d’un style qui font penser à Oistrakh. Ecoutez par exemple comment il nous emmène en promenade dans le long Andante du 2e concerto. Le vétéran Neeme Järvi (1937*) avait déjà réalisé une excellente version de ces concertos avec le Scottish national Orchestra et Lydia Mordkovitch en 1989. Je ne l’ai pas réécouté pour ce papier, mais tout me semble musicalement plus clair et maîtrisé. De plus, Bis est un des rares éditeurs à publier en SACD et le rendu sonore est superbe.
J’avais été emballé par la Sonate pour deux violons de Prokofiev.  Dans la Sonate pour violon seul, Vadim Gluzman est toujours impérial et surtout vivant tout du long.

Il se produit avec l’Orchestre de Paris à la Philharmonie le 14 décembre prochain.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.