Richard Strauss – Furtwangler – Ackermann – Schwarzkopf

Richard Strauss – Furtwangler – Ackermann – Schwarzkopf (English)

Richard Strauss - Furtwangler - Praga Digitals
Richard Strauss – Furtwangler – Praga Digitals

Mon ami Pierre Barbier fait décidément très fort avec ses rééditions ! Parmi les plus remarquables, mais elles sont nombreuses : Falla par Ansermet, Debussy par Ansermet et Rosenthal ou un programme Debussy Ravel par Michelangeli.

Cette fois, il « s’attaque » à Furtwangler ! Encore un miracle de restauration. Il me paraît inutile de parler de l’interprétation, mais de signaler que la restauration de ces prises fameuses de 1950 (Mort & Transfiguration) et de 1954 (Till & Don Juan) avec l’orchestre philharmonique de Vienne permet de la goûter pleinement et l’on se prend à scruter toutes les parties instrumentales de ces trois œuvres à l’orchestration gouleyante par déjà à l’époque l’un des meilleurs orchestres du monde.

Furtwangler - Ackermann - Schwarzkopf
Furtwangler – Ackermann – Schwarzkopf

Je dois être un piètre critique musical, puisque je ne supporte guère M. Callas, S. Richter, C. Kleiber et… E. Schwarzkopf (hormis La Veuve joyeuse avec Ackermann justement). Mon épouse m’a crié de loin « c’est horrible »… Et pourtant il s’agit d’un des enregistrements le plus célèbre de l’histoire du disque ! Saluons cependant le très bel accompagnement d’Otto Ackermann, chef d’orchestre d’origine roumaine, qui fit l’essentiel de sa carrière en Suisse et la qualité du Philharmonia de l’époque.

On pourrait craindre que les « vieilles cires », une fois si magnifiquement restaurées, ne perdent de leur aura. Il n’en est rien ; en témoigne par exemple l’absolue poésie du passage central  de Don Juan.

Bref un indispensable de plus !

Furtwangler - Strauss - Till Eulenspiegel - Don Juan
Furtwangler – Strauss – Till Eulenspiegel – Don Juan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.