Rafael Kubelik et le régime communiste tchèque

Rafael Kubelik et le régime communiste tchèque

Rafael Kubelík with oboist Josef Shejbal
Rafael Kubelík et l’hautboïste Josef Shejbal

Je connaissais l’histoire, mais là voici narrée en détail sur le blog de la Philharmonie tchèque (les photos en proviennent), j’en propose un résumé en français :

On sait que Kubelík quitta la Tchécoslovaquie le 17 juillet 1948 pour fuir le régime communiste instauré par un coup d’état en février de la même année. En 1968, pour le 50e anniversaire de la création de ce état, des émigrés tchèques de Chicago demandèrent au graveur Jiří Harcuba de créer une médaille pour cette occasion, ce 1969-2qui lui vaudra d’ailleurs 4 mois de prison… Kubelík, qui avait lancé un boycott vis-à-vis des pays communistes, signé par une centaine d’artistes dont Stravinsky et Bernstein, décida d’en commander 110 exemplaires.

L’orchestre philharmonique tchèque était en tournée et donnait un concert à Lucerne fin août 1969. La maison de Kubelík se situait 1969-3à Kastanienbaum (sa veuve, la soprano Elsie Morrison – 94 ans, doit toujours y habiter), village proche de Lucerne : il invita chez lui l’orchestre et son chef, Václav Neumann. Tous les musiciens ne vinrent pas, mais ils furent cependant nombreux ; à la fin de l’après-midi, Kubelík leur déclara « nous jouerons de nouveau ensemble ! »), mais cela ne produirait qu’en 1990. Kubelík offrit une médaille à chaque musicien présent, le malin clarinettiste Jaroslav Kopáček fit 2 fois la queue pour en avoir 2… A leur arrivée à Édimbourg, les autorités tchèques intimèrent l’ordre aux musiciens de rendre toutes les médailles.

Seules 3 médailles furent gardées, dont celle – la 2e – de notre 1969-4clarinettiste. En 1990, quand Kubelík put revenir diriger son orchestre, Jaroslav Kopáček vint lui demander de signer l’autre face de la boite contenant la médaille.
Kubelík : « ainsi donc c’était vous ! ».

Quelques autres photos de la réception d’août 1969 :

Kubelik sur le bateau du Lac de Lucerne, Vaclav Neumann en face de lui
Kubelik sur le bateau du Lac de Lucerne, Vaclav Neumann en face de lui

1969-6

Rafael Kubelik & Vaclav Neumann
Rafael Kubelik & Vaclav Neumann

Une réflexion sur « Rafael Kubelik et le régime communiste tchèque »

  1. Merci pour cette belle (petite) histoire
    Vous devriez en signaler la,primeur à la jeune tchèque de France Musique…
    La musique est notre amitié
    Bruno Courault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.