Pollini – Debussy – Préludes II

Pollini - Debussy
Pollini – Debussy

Le temps passe…
« DG » publie un nouveau CD pour le centenaire de la mort de Claude Debussy (le 25 mars prochain). Après la poésie hédoniste de Barenboim dans les Préludes I, voici un autre septuagénaire dans les Préludes II. On n’aura probablement pas les Études par Martha…

Comme pour le CD Barenboim, on va sans doute lire nombre de réserves de la part de nos critiques « a… »vertis, genre « les Études de Chopin par Pollini sont inécoutables »… Sur FB, l’un d’entre eux a réagi à l’annonce de mon article sur le récent CD Barenboim : « Qui a osé publié cette merde »… Du coup, j’ai entrepris d’établir la discographie complète de cet immense musicien (en cours) ce qui n »est pas une mince affaire…

Ce n’est la plus belle prise de piano qui soit, un peu lointaine. Quel contraste avec le Debussy de Barenboim, génial musicien mais moins architecte – volumes, couleurs, arêtes – que Pollini. Les deux premiers Préludes illustrent bien cet art d’une conception d’ensemble jouée dans une liberté quasi improvisée… Une Puerta caractérisée à souhait, des Fées virevoltantes. Tout serait à citer, avec par exemple une Ondine superbement liquide, tristesse « millénaire » de Canope ou l’immense piano des Feux d’artifice. Pour tout dire, on n’a même pas envie d’aller réécouter Michelangeli, Arrau ou François.

Il donne ensuite En blanc et noir avec son fils Daniele. à comparer avec justement en live le duo Barenboim / Argerich !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.