Olivier Baumont – Organistes français de la fin de l’Ancien Régime

Olivier Baumont – Organistes français de la fin de l’Ancien Régime [EN]

Olivier Beaumont - Les organistes français de l'Ancien Régime
Olivier Baumont – Les organistes français de l’Ancien Régime

Quel beau projet, intéressant pour ses partitions méconnues, son instrumentarium et le bonheur d’une notice avertie et si bien écrite.

Le CD est composé de pièces pour orgue (Dom Bedos de l’église Sainte-Croix de Bordeaux) encadrant d’autres pièces jouées sur un « piano organisé » de Sébastien Érard de 1791.  Disons-le d’emblée, on préfère quand même écouter par exemple du Grigny ou du Couperin : on y trouve plus de science, de style et de poésie, mais l’ensemble est tout à fait savoureux.Et à la deuxième écoute, on a la curieuse impression d’avoir toujours été familier de cette musique d’une élégance toute française.

dom-bedos

 

 

 

 

 

 

Orgue

À l’orgue, Olivier Beaumont a convié Claude Balbastre (1724-1799), Michel Corrette (1707-1795), Armand-Louis Couperin (1727-1794), Josse-François-Joseph Benaut (?-1794), Guillaume Lasceux (1740-1831).

Le CD commence par un tintement de clochettes qui indiquait à l’époque que les souffleurs de l’orgues devaient se mettre en action… Rappelons à ce propos cette peinture pré-renaissance où l’on voit une femme jouer en même temps le clavier d’un orgue et faire tinter des clochettes disposées en rangée :

Atelier de Gentile da Fabriano, Musique, 1407-1410
Atelier de Gentile da Fabriano, Musique, 1407-1410

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Hédonisme » est un mot qui revient dans le commentaire du claviériste ; il résume bien le sentiment général ressenti à l’écoute de ce CD. On goûtera par exemple à un tonique Concerto de Balbastre où deux Gavottes viennent en respiration entre deux Allegro aussi sonnants qu’allègres, ou au très bel Offertoire symphonie concertante de Guillaume Lasceux, mort en 1831, Franck avait 9 ans… jusqu’au tonitruant Tonnerre de Michel Corrette (l’inventeur du cluster à l’orgue ?).

Piano organisé

Des pièces de Claude Balbastre et de Jean-Jacques Beauvarlet-Charpentier (1734-1794) sont jouées sur cet instrument hybride :
piano-organise

 

 

 

 

 

 

 

Outre six pièces de Balbastre, on trouvera deux pièces de Jean-Jacques  (1734-1794). L’alliance cordes-tuyaux est étonnante et superbement réalisée (cf. plus bas la Fuga IV Allegro de Beauvarlet-Charpentier).

On ne peut que louer la maîtrise technique et le goût toujours très sur d’Olivier Baumont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.