Made in Poland – Szymanowski, Bacewicz, M. Gorecki…

Made in Poland – Szymanowski, Bacewicz, M. Gorecki…

Made in Poland - Atom String Quartet - NFM leopodium chamber Orchestra
Made in Poland – Atom String Quartet – NFM Leopodium chamber Orchestra

Dawid Lubowicz (1991*) - Ballad on the death of Janosik for improvising string quartet & orchestra (2012)
Karol Szymanowski (1882-1937) - String quartet n°2 (arrgt Richard Tognetti) (1927)
Karol Szymanowski / Paweł Kochański (1887-1934) - Highlander dance du ballet Harnasie (arrgt Christian Danowicz) (1931)
Krysztof Lenczowski (1986*) - Ilawa for improvising string quartet & orchestra (2009)
Grażyna Bacewicz (1909-1969) - Concerto for string orchestra (1948)
Krysztof Lenczowski - Namyslowiak for improvising string quartet & orchestra (2016)
Mikołaj Górecki (1971*) - Concerto notturno for violin and string orchestra (2000)
Un beau voyage dans le « néo » polonais.

Bien que féru de musique contemporaine, un peu de régression ne saurait nuire…
Le titre me vient de l’écoute de la dernière œuvre du CD : le Concerto pour cordes de Mikołaj Górecki, le fils de son père, Henryk, l’auteur de la fameuse  Symphonie no 3, « Symphonie des chants plaintifs ».
Ce programme original est superbement défendu par le Atom string quartet et le NFM (« National Forum of Music« ) Leopoldinum orchestra (Wrocław), dans une prise de son très claire et présente.

Les œuvres de Szymanowski, Bacewicz et Górecki sont accompagnées par trois pièces récentes pour quatuor improvisant et orchestre, de Dawid Lubowicz et Krysztof Lenczowski, deux membres du quatuor Atom, pièces néo-folkloristes assez jubilatoires.

Le 2e quatuor de Szymanowski voit son intériorité et ses passages éthérés magnifiés par la transcription pour ensemble de chambre de même que l’extrait d’Harnasie.

Le Concerto pour orchestre à cordes de Bacewicz est d’un néo-classicisme prenant, un peu à la manière du Concerto grosso d’Ernest Bloch (1925).

Enfin le Concerto-Notturno de Górecki a tout pour plaire aux réfractaires à la musique contemporaine, d’autres le trouveront pléonastique…

Mais au total un CD au programme original et superbement défendu.

Site de l’éditeur polonais Dux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.