Liszt Inspections – Marino Formenti

Liszt Inspections – Marino Formenti

Marino Formenti - Liszt inspections
Marino Formenti – Liszt inspections

Programme (2 CD) (Extraits sur le site de l’éditeur) :

Franz Liszt – Ungarisches Volkslied Nr. 5, S. 245
Friedrich Cerha – Slowakische Erinnerungen aus der Kindheit Nr. 20
Franz Liszt – Fünf Klavierstücke – II. Lento assai, S. 192
György Ligeti – …waiting for Susan…
Franz Liszt – Bagatelle sans tonalité(Bagatelle ohne Tonart), S.216a
György Ligeti – Touches Bloquées(from Études pour piano, First Book)
Gérard Pesson – Speech of Clouds(from Vexierbilder II)
Franz Liszt – Michael Mosonyi(from Historische Ungarische Bildnisse), S.205
Wolfgang Rihm – Klavierstück Nr. 6 (Bagatellen)
Franz Liszt – Funérailles (from Harmonies poétiques et religieuses), S.173
Wolfgang Rihm – Klavierstück Nr. 7
Franz Liszt II Penseroso (from Années de Pèlerinage), S.161
Galina Ustvolskaya – Sonata No.6
Franz Liszt – Au lac de Wallenstadt (from Années de Pèlerinage I: Suisse), S.160
Luciano Berio – Wasserklavier(from 6 encores for piano)
Franz Liszt – Wiegenlied, S.198
Luciano Berio – Brin (from 6 encores for piano)
Morton Feldman – Nature Piece No.4
Franz Liszt – En rêve: Nocturne, S.207
György Ligeti – En suspens (from Études pour piano, Second Book)
Tristan Murail – Cloches d’adieu, et un sourire
Franz Liszt – Cloches du Soir (from Weihnachtsbaum), S.186
John Adams – China Gates
Franz Liszt – In festo transfiguationis Domini nostri Jesu Christi
Karlheinz Stockhausen – Natürliche Dauern Nr.5 (from Klang)
Franz Liszt – Resignazione, S.187a
Salvatore Sciarrino – Polveri laterali
Franz Liszt – O Heilige Nacht (from Weihnachtsbaum), S.186
Morton Feldman – Piano Piece 1964

Donc un très beau programme cherchant à montrer la modernité de Liszt en mettant en regard des œuvres souvent peu jouées avec des compositions contemporaines, programme que le pianiste (et chef, avec dans les 2 cas un répertoire impressionnant), Marino Formenti,  justifie dans un texte pénétrant. Il a déjà donné avec succès ce type de programme en récital  cf. article du NY Times de l’an dernier.

On se bornera à indiquer nos « coups de cœur » à l’écoute de cet album : l’élégance sonore de la pièce de G. Pesson, les deux compositions contemporaines les plus longues sont bien sûr signées Wolfgang Rihm… présentant une certaine fougue beethovénienne et encadrant judicieusement les Funérailles. Les « super funérailles » de Galina Ustvolskaya, l’impression que la pièce de Berio est la continuation  du Lac de Wallenstadt, l’étonnante Nature piece de Feldmann, plutôt comme un écho aux Pas sur la neige, ou encore le désormais célèbre « Cloches d’adieu, et un sourire » de T. Murail, dont le récent concerto pour piano rendait d’ailleurs hommage à Liszt, l’énigmatique extrait de Klange de Stockhausen, l’aphorisme de Sciarrino, etc. . Seule ‘fausse note’ : la pièce d’Adams m’ennuie déjà au bout de 45″…

On ne peut que louer le jeu du pianiste, aussi à l’aise dans les pièces modernes que dans Liszt (les plus ‘modernes’ Funérailles entendues jusqu’ici)? Une révélation : In festo transfiguationis Domini nostri Jesu Christi, très Sonate Clair de lune.

Liszt a l’air de regarder tous ces « jeunes » avec tranquillité…
liszt

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.