Lectures musicales septembre 2013

Lectures musicales septembre 2013

Philippe Olivier - Pierre Boulez - La maître et son marteau
Philippe Olivier – Pierre Boulez – Le maître et son marteau

Philippe Olivier – Pierre Boulez – Le maître et son marteau

Paru en 2005, Ce livre nous conte l’ascendance de la figure majeure de la musique de la 2e partiedu XX siècle dans un contexte européen. Un peu confus dans son propos, mais très averti, il a le mérite de placer la trajectoire de Pierre Boulez dans le contexte politique de l’après-guerre,  expliquant fort bien l’engouement du public et des autorités allemandes et surtout narrant par le menu les boulez-landowskiattitudes et prises de position du milieu musical réactionnaire français, au travers notamment de la figure de Marcel Landowski, lequel n’eut cependant pas que des défauts.

Hermann

  

lettre-musicienLa lettre du musicien – n° 436

L’éditorial de Michèle Worms « la musique face à l’indifférence » de Michèle Worms est bien sombre. Outre la baisse du budget du ministère la Culture – spécificité bien française (le ministère, pas la baisse) elle déplore à juste titre le total désintérêt de nos élites politiques pour la musique classique, disons depuis Raymond Barre. Je cite toujours, à propos de Jean-Pierre Raffarin, la fameuse phrase de Boulez qui m’a toujours réjoui : « Le seul concert auquel il a assisté depuis deux ans, c’est celui de Johnny Hallyday. Ça montre bien le personnage […] ». Ajoutons que la compagne de l’actuel ministre de l’intérieur est violoniste dans les concerts du même Johnny… On retrouve d’ailleurs dans cet édito des interrogations sur l’avenir de la Philharmonie de Paris, une des préoccupations de Boulez déjà mentionnées dans l’ouvrage plus haut.

Ce numéro donne un résumé d’une étude à paraître sur le public français de la musique classique (on y apprend par exemple que 20% du public de l’Ensemble intercontemporain est titulaire d’un doctorat…).

On trouvera un article intéressant : « Etre « deuxième » dans l’orchestre ». Parmi les brèves on notera une exposition de photographies consacrée à Henri Dutilleux (rappelons-nous l’étourdissant tintamarre des hommages du gouvernement lors de son décès…) chez Melomania (anciennement la chaumière à musique) 38 boulevard Saint-Germain, jusqu’au 29 décembre et la mention du CD Alkan de Pascal Amoyel.

A noter une polémique parisienne sur le renvoi d’une élève du conservatoire impliquant Philippe Jordan et Bruno Mantovani

Bref, ce papier pour rappeler l’existence de cette publication, qui, si elle s’adresse en priorité aux professionnels de tout crin de la musique, peut intéresser également le mélomane !

 La Lettre du musicien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.