IRCAM – Manifeste 2016 – Final

IRCAM – Manifeste 2016 – Final

Ensemble Meltar - Philippe Leroux - Pierre-André Valade
Meltar Ensemble – Philippe Leroux – Pierre-André Valade

Programme :
Beat Furrer – Aer (1991)
Philippe Leroux – Postlude à l’épais – 2016 – Création
Ofer Pelz – marchons marchons (2014-2015)
Rebecca Saunders – Shadow (2013)
Philippe Leroux – Voi(rex) (2002)
Donatienne Michel-Dansac, soprano
Meitar Ensemble
Pierre-André Valade, direction
Frédéric Voisin, réalisation informatique musicale Ircam

Manifeste est à la fois un festival international et académie pluridisciplinaire organisé par l’IRCAM. Il s’agissait hier soir du concert final de l’édition 2016, donné notamment par l’excellent ensemble israélien Meltar et le non moins excellent chef Pierre-André Valade (Chef en résidence auprès de l’ensemble, comme le compositeur Philippe Leroux). Je suppose que ce concert sera radiodiffusé prochainement.

Aer de Beat Furrer (Suisse – 1954*) est pour piano, clarinette et violoncelle. Dédiée à l’air, elle propose un discours de l’instrument à vent ponctué d’interventions des 2 autres à « cordes ». Je l’ai trouvé un peu monotone, mais on peut-être sensible à sa poésie :

Postlude à l’épais de Philippe Leroux (France – 1959*), troisième et dernier volet d’un triptyque à venir d’ici 2018 proposait de superbes atmosphères d’une musique faite de nombreuses strate. Le compositeur en parle brièvement ici :



et la pièce :

marchons marchons d’Ofer Pelz – (Israël / Canada – 1978*), pour flûte, clarinette, piano, violon et violoncelle, est basée sur la transcription en morse de la Marseillaise et d’un chant national israélien et a proposé de superbes sonorités. ci-dessous une œuvre légèrement antérieure, pour le même type de formation.

Après Shadow pour piano (avec moult résonances à la Lachenmann) de Rebecca Saunders (Royaume-Uni – 1967*), venait la pièce la plus prenante du programme, Voi(rex) pour voix, flûte, clarinette, piano, percussions, violon et dispositif électronique. Ici la présentation de l’œuvre par le compositeur. La prestation d’hier – par les créateurs, Donatienne Michel-Dansac et Pierre-André Valade – était remarquable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.