Ilya Rashkovskiy – Tchaikovsky – Moussorgsky – Rachmaninov

Ilya Rashkovskiy – Tchaikovsky – Moussorgsky – Rachmaninov

Tchaïkovsky – Doumka Op.59, Romance Op.5
Moussorgski – Tableaux d’une exposition
Rachmaninov – Élégie Op.36 – Sonate n°2 Op.36


En écoutant les deux premières pièces de Piotr Ilitch, on se dit mouaif, du piano russe, avec un grand son mais qui tape (la fin de la Doumka…), un peu joué « à la Rachmaninov », c’est moins vrai pour la Romance. L’excellent livret de Michel Fleury dit de Piotr que « son abondante œuvre pour piano seul est peu attractive », c’est à mon avis aller un peu vite et omettre les superbes Saisons, certes d’un niveau un peu moindre que l’une de ses inspirations, le Carnaval de Schumann, mais il suffit de les écouter par Elena Bashkirova (Ilya Rashkovskiy les a aussi enregistrées).

Et on se dit qu’il faut un certain culot pour publier une énième version des Tableaux. Moi qui suis un adepte des écoutes discographiques intégrales, je ne me lancerai pas dans celle-ci…
Mais peu importe, cette version-là pourrait suffire ! Le piano est immense, l’instrument est d’ailleurs superbe – il tient très bien le son, avec un excellent échappement et il est superbement capté, la technique du pianiste est bluffante, et sa vision aussi originale que prenante et même exaltante. Voilà bien des adjectifs banals mais on voudrait en rajouter…
Un Gnôme bien ciselé, des Promenades rêveuses (la 2e !), un Château aux nuances poétiques remarquables, des Tuileries élégantes et pas ‘boulées’ comme parfois, Les Poussins piaillent à leur aise, Schmuÿle se plaint bien, belles envolées à Limoges, superbes sonorités des Catacombes, une Cabane ébouriffante et une Grande porte grandiose finissent de nous convaincre que l’on a là une grande version – seul Bydlo pourra paraître un peu hésitant en son début.
A propos de l’influence des Russes et notamment de Modeste sur Debussy, on lire ceci.

Enfin le CD est complété par une fougueuse lecture de la deuxième sonate de Rachmaninov.
Le pianiste se produit le 18 novembre à Gaveau avec ces mêmes Tableaux et la Hammerklavier.

Site du pianiste
C
f. aussi http://www.lamusica.fr/catalogue/disque/moussorgski-tchaikovski-rachmaninov.html?dId=7

Il semblerait que le premier enregistrement des Tableaux ait été pour rouleau dans les années 1910 par un certain G. Romanowsky. Pour finir, un peu de fun pour ceux qui ne connaîtraient pas :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.