Hans Zender – Essais sur la musique – Contrechamps

Hans Zender – Essais sur la musique – Contrechamps

Hans Zender - Essais sur la musique - Editions Contrechamps
Hans Zender – Essais sur la musique – Editions Contrechamps

Cet ouvrage regroupe en traduction française plusieurs articles, plus ou moins développés, du compositeur et chef d’orchestre allemand Hans Zender (1936*). Le mélomane français connaît sans doute un peu le chef d’orchestre par ses assez nombreux enregistrements, en général de très bonne facture, à la tête de l’Orchestre Symphonique du Südwestfunk (SWF) de Baden-Baden et Fribourg, mais sans doute pas ses propres œuvres – certaines sont néanmoins disponibles en CD.

De nombreux textes apparamment très bien traduits sont en général consacrés à ses réflexions sur la composition contemporaine, d’autres plus rares sur son métier de chef d’orchestre (notamment des notes sur la 3e de Mahler et un article passionnant sur les liens entre les symphonies de Bruckner et le dernier Beethoven).

En tant que compositeur, ses références en premier citées sont Bernd Alois Zimmermann et Olivier Messiaen. Une de ses idées principales est « l’harmonie par tension contraire », idée qu’il développera en analysant les styles d’Helmut Lachenmann, de Brian Ferneyhough et le sien propre.  Un long chapitre très technique est consacré à la critique du système tempéré qui lui fait adopter un nouveau système microtonal, passant du système de tempérament de douze sons à une notation sur la base de 72 sons.

Un autre article intéressant est consacré à la « New York School » autour de Earle Brown, d’autres aux rapports compositeur, partition, interprète et public.

Mais sa principale référence reste Bernd Alois Zimmermann : « C’est Bernd Alois Zimmermann qui, au sommet de la phase sérielle, choqua la guilde des compositeurs en démontrant, avec sa technique provocante du collage, que ce procédé n’est pas seulement la citation d’un matériau historique, mais qu’il peut devenir une façon de travailler sur des couches plus anciennes de notre conscience ».

Un ouvrage certes érudit, d’un auteur d’une grande culture, de Jung au zen, qui me semble une excellente invitation à la découverte de nombreux compositeurs contemporains, à commencer par un certain Hans Zender…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.