Grieg – Cello sonata – Bertrand – Amoyel

Grieg – Cello sonata – Bertrand – Amoyel

Grieg - Cello sonata - Bertrand - Amoyel
Grieg – Cello sonata – Bertrand – Amoyel

On va me taxer de favoritisme ou de fétichisme, mais voilà encore un papier consacré au duo Emmanuelle Bertrand / Pascal Amoyel… Je voulais juste entendre ce disque dans une œuvre que j’avoue ne pas vraiment connaître. Pour être aussi objectif que possible, j’a pris soin d’écouter d’abord la version Truls Mørk / Håvard Gimse (Virgin – 2002) : autant prendre comme point de comparaison des artistes du crû ! 
En écoutant  le 1er mouvement de cette sonate tardive de Grieg par Mork, je me suis demandé si j’aimais vraiment la musique de chambre romantique… En mettant la version de Bertrand, je me suis rassuré : j’aime toujours ça, quand le discours musical est aussi maîtrisé. L’affect musical (et non sentimental) d’Emmanuelle Bertrand fait merveille et il n’y a pas de comparaison entre les deux pianistes…

Je serais plus réservé pour L’Andante molto tranquillo : c’est plus tranquillo chez les Français, mais un peu trop ample alors que la version des Norvégiens me fait plus justement penser à une autre pièce présentant le même thème, un de mes péchés musicaux favoris :  la « Huldigungsmarch » de Sigurd Jorsalfar…

Le 3e mouvement par les Norvégiens commence superbement dans une sorte d’espièglerie avec des couleurs que je trouve très « Grieg ». On ne peut s’empêcher de penser que la version Amoyel (qui est « aux manettes » ici) sonne plus français, mais on abandonnera volontiers des sonorités plus « nordiques » pour apprécier cette musicalité qui transcende si souvent l’auditeur.

Notons enfin que le couple de musiciens français a construit son CD de façon remarquable, ajoutant deux pièces quasi-inconnues pour violoncelle et piano et transcrivant à deux des Pièces lyriques (superbe Marche norvégienne). Sans verser dans le cliché, un disque à écouter près d’un feu de bois au prochain hiver. L’interview figurant dans le livret montre leur niveau d’érudition qui en remontrerait si besoin à nombre de critiques ou de rats de bibliothèque !

 

One will tax me with favoritism or fetishism, but here is again a paper devoted to the duet Emmanuelle Bertrand/Pascal Amoyel… I wanted just to listen to this CD in a work which I acknowledge I didn’t not really know.

To be as objective as possible, I took care to listen initially to the version Truls Mørk/Håvard Gimse (Virgin – 2002) : wanting a point of comparison let’s choose Norwegian  artists! 

Listening to the 1st movement of this late work by Grieg played by Mork, I wondered whether I liked really the romantic chamber music… By listening to Bertrand’s version, I reassured myself: I always like that, when the musical speech is so controlled. The musical affect (and non sentimental) of Emmanuelle Bertrand makes wonder and there is no comparison between the two pianists…

I would be reserved more for the Andante molto tranquillo: it is more tranquillo with the French, but with a little too much dynamics whereas the version of the Norwegians more precisely makes me think of another piece presenting the same theme, one of my favorite musical sins:  the “Huldigungsmarch” of Sigurd Jorsalfar…

The 3rd movement by the Norwegians starts superbly with colors which I find very “Grieg-like”. One can prevent oneself from thinking that the Amoyel version (who leads here) sounds French, but one will give up readily “Scandinavian” sonorities to appreciate this musical quality which so often transcends the listener.

 Let us note finally that the couple of French musicians built his CD in a remarkable way adding two quasi-unknown pieces for violoncello and piano and transcribing together some of the Lyric Pieces (wonderful Norwegian march!). Without pouring in the stereotype, a disc to be listened close to a wood fire during next winter. The interview appearing in the booklet shows their level of scholarship which on another level than mosts critics or bookworms!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.