Ensemble 2E2M – Verrières – Grütter – Lanza / Valle

Ensemble 2E2M – Verrières – Grütter – Lanza / Valle

Frédéric Verrières - Mauro Lanza - Andrea Valle
Frédéric Verrières – Mauro Lanza – Andrea Valle

Fantasmagorie, tonitruance et minéralité au programme de cette soirée d’hier de l’Ensemble 2e2m dirigé par son chef, Pierre Roullier.
Au programme :
Frédéric Verrières – Une cour impériale vers 1855… création française
Martin Grütter Veitstanz – création française
Mauro Lanza & Andrea Valle –  Regnum lapideumi – création mondiale

L’oeuvre de Frédéric Verrières « fait trembler le modèle musical comme dans un art pariétal que l’on découvre à l’aide d’une bougie ». Ici c’est La valse de Ravel qui fait l’objet de ce traitement, avec vers la fin l’apparition de la version originale au travers des hauts-parleurs après traitement électronique (l’auteur confiait lors de la séance de présentation du concert qu’il s’agissait de la version Boulez / Berlin de la série « 4D » de Deutsche Grammophon et s’avouait très déçu par son rendu sonore, ce qui ne m’étonne pas : certaines prises de son de cette série sont des horreurs). Mais voilà que 2 groupes de 3 musiciens font leur apparition en pas chaloupé et avec force salutations. La fantasmagorie sur l’oeuvre de Ravel peut commencer, avec de nombreux instruments (foulards, fouets, appeaux…), avec des passages jazzy, boite à musique, etc. A un moment le trombone s’énerve et crie STOP ! Le compositeur vient consulter le chef, et la musique repart… La musique de Ravel tuait la valse viennoise, ici c’est plutôt un fantôme de La valse de Ravel, qui l’exécute, la raille ou la sublime. Superbe pièce, avec des passages musicalement jouissifs, générateurs de dopamine…. vivement une réécoute.

Veitstanz de Martin Grütter est donc une oeuvre tonitruante – elle se veut une illustration de la danse de Saint-Guy. Je ne peux m’empêcher de citer l’auteur : « La plupart des compositions de dance de Saint-Guy [?] se terminent après maximum deux minutes en un obscur gribouillage sur une partition manuscrite déchirée. Mon intention était de changer cela immadifgygfrzjhpkl ».
Une voix enregistrée déclame, crie, hurle (superbe synchronisation orchestre / bande), on entend encore des bribes de La valse de Ravel ! Très belle pièce également, humoristique, vivante, expressionniste.

Enfin Regnum lapideum, troisième pièce d’un cycle en 4 parties, d’abord sur les animaux et les végétaux avant un futur quatrième sur les fossiles (en attendant une « fantasmagorie » de Frédéric Verrières sur le Carnaval des animaux ?). De nombreux « devices » électromécaniques pilotés par ordinateur, un piano préparé : tout un monde sonore étrange en douze courtes parties ; musique d’orfèvre(s) – il est rare de voir le fruit d’une composition à deux – même si l’ensemble m’a semblé sonner plus métallique que lapidaire. On peut écouter les deux premiers volets sur le site Soundcloud de Mauro Lanza.

Une réflexion au sujet de « Ensemble 2E2M – Verrières – Grütter – Lanza / Valle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.