Bernd Alois Zimmermann – Violin concerto – Canto di speranza

Bernd Alois Zimmermann – Violin concerto – Canto di speranza
Thomas Zehetmair – Thomas Demenga… – WDR Sinfonieorchester Köln – Heinz Holliger

Bernd Alois Zimmermann
Bernd Alois Zimmermann

On s’apprête à se pencher sur Die Soldaten, et on voulait en savoir plus sur ce compositeur (1918-1970) dont le mélomane doit avoir une idée un peu glauque (on sait qu’il s’est suicidé), la pochette du présent CD n’aidant pas… Ce CD ECM présente une « action ecclésiastique » avec 2 récitants et une basse, que je laisserai volontiers aux amateurs allemands. Il comprend surtout une belle œuvre concertante pour violoncelle et petit orchestre, Canto di speranza et un chef d’œuvre, son concerto pour violon, Konzert de 1950.

Le livret en anglais est malheureusement fort mal traduit. Ce « concerto pour violon » est assez dans l’esthétique Hindemith / Bartok (curieusement…), cela fait penser aussi à Hartmann, Fortner, etc. : les « modernes » qui avaient trouvé leur langage musical avant Darmstadt. Un premier mouvement court interrompu par une sorte de mouvement de valse qui prélude à une belle cantilène du soliste. Le second mouvement  plus ample présente en son début une atmosphère nocturne très bartokienne reprise plus loin. Le 3e mouvement est une sorte de Perpetuum mobile« , il s’agirait de sa première utilisation du dodécaphonisme. Une interrogation : pourquoi cette partie importante de piano, comme dans certaines œuvres orchestrales de Stravinsky et Prokofiev, qui ne favorise certes pas le développement musical ?
Cette œuvre devrait être donnée plus souvent, elle est au moins aussi accessible que le concerto pour violon de Berg.

Canto di speranza (1957) est une « cantate » pour violoncelle et orchestre. Si la partie soliste est assez chantante, l’accompagnement orchestral parait ici plus daté.

Bref un disque à connaître pour le concerto pour violon. Interprètes impeccables.

We’re about to listen to Die Soldaten, and wanted to know more about this composer (1918-1970) whose music lover must have an idea a little creepy (we know he committed suicide), the cover of this CD does not help … The ECM CD contains also a « ecclesiastical action » with two narrators and a bass that I willingly let to German fans. It mainly includes a beautiful concertante work for cello and small orchestra, Canto di speranza and a masterpiece, his violin concerto Konzert 1950.

The booklet in English is unfortunately very badly translated. This « Violin Concerto » is quite in the aesthetic Hindemith / Bartok (curiously…), it also reminds Hartmann, Fortner, etc.. : « Modern » composers who found their musical language before Darmstadt. A short first movement interrupted by a sort of waltz movement preludes to a beautiful melody of the soloist. The wider 2nd movement has at its very beginning a Bartokian nocturnal atmosphere given back later on. The third movement is a kind of Perpetuum Mobile. A question:. Why this important piano part, as in some orchestral works of Stravinsky and Prokofiev, which hardly helps the musical development?
This work should be given more often, it is at least as accessible as the Berg Violin Concerto.

Canto di speranza (1957) is a « cantata » for cello and orchestra. If the solo part is quite singing, orchestral accompaniment here seems more dated.

A CD to get for the violin concerto. Superb interpreters.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.